Originaire du japon où il a vu le jour dans les années 90, le QR Code (Quick Response Code) s’est, petit à petit, exporté chez nous mais bizarrement il n’est toujours pas exploité pleinement. Pourtant on peut trouver plein d’avantages à ces petites bêtes, car contrairement aux codes barres simples, elles peuvent stocker beaucoup plus d’infos.

Aujourd’hui, des lecteurs sont disponibles pour les principales plateformes mobiles ce qui rend son utilisation assez sympathique, notamment pour démocratiser les vcards et autres fiches de contact. Il n’y a rien de plus simple et pratique que de voir les infos saisies automatiquement dans son carnet d’adresse après avoir scanné le petit carré magique. Un service orienté pour les cartes de visite en tire d’ailleurs une utilisation assez prometteuse. Oui mais voilà, il existe plein d’autres solutions pour créer son QR Code et le semer aux confins de la toile. J’en ai, personnellement, retenu deux.

QRhacker.com; Un service qui propose le basic quant à la création du code lui même : Un texte, Une URL, Un numéro de tel, une vcard basique et c’est tout. Mais la force de ce site c’est la personnalisation du rendu final. Il y a tout pour « pimper’ votre QR! Couleur du front et background, upload d’image, style du QR et même la possibilité de l’éditer pixel par pixel. Un service sympa très look’n’feel comme on dit.

Le générateur de Kerem Erkan. Alors ce coup-ci on oublie le côté fluo-flash-fun pour se concentrer sur le contenu du code. Et là on a un choix impressionnant! Du bookmark de site, en passant par l’envoi de tweet ou de SMS ou de mail, la création d’événements iCal, d’un lieux google map, d’un lieux foursquare, il y a vraiment tout ce qu’on veut pour des utilisations presque sans limites.

Maintenant est-ce que le QR Code va finir par s’imposer ou laisser place à une nouvelle technologie? L’avenir nous le dira, en attendant, on peut quand même faire pas mal de choses assez sympathiques…